lundi 24 septembre 2018 / 11:35 (GMT -4)
Partager

Votre guide de la Martinique

Cherchez, trouvez, découvrez...

×Cherchez par commune
Kontan wè zot, Bienvenue !
0ºC

0  km/h
  %
20:00
20:00
0ºC
×

La Maison de Médard Aribot (dit du Bagnard)


Route des Anses, Le Diamant

Toute petite maison colorée, appelée Maison du Bagnard, où Médard Aribot finit sa vie, face à la mer et au rocher du Diamant.

Peu avant le Mémorial Cap 110, sur la route des Anses, en direction du Diamant et au pied du Morne Larcher, se trouve cette toute petite maison colorée. C’est ici que vécu Médard Aribot (né en 1901 à Sainte-Luce ; mort en 1973), sculpteur martiniquais connu justement pour cette maison qu’il a édifiée en 1960 et habitée jusqu’à sa mort.

Cette maison, très petite, a été appelée maison du bagnard, Médard Aribot ayant subi une peine de 13 ans de bagne, après avoir été condamné à perpétuité pour divers larcins, et libéré en 1945, lors de la fermeture des bagnes.

Fils d’une Martiniquaise et d’un Congolais, Médard Aribot était un sculpteur autodidacte réputé talentueux. C’est parce qu’il a sculpté l’effigie du Colonel Coppens qu’il a été condamné au bagne, à perpétuité. Cette effigie a été brandie par une foule lors d’une émeute électorale en 1925 au cours de laquelle dix personnes furent tuées, dont le colonel Coppens.

Toutefois, officiellement, c’est pour ses maraudages et rapines qu’il a été condamné, huit ans après les émeutes. L’opinion populaire affirme qu’il paie pour la réalisation de la « photo en bois » du colonel Coppens.

 

Sources : Wikipedia

 

Galeries photos

Vous voulez nous rejoindre ?

Contactez-nous

Inspirations...

Habitant de Martinique ou de passage,
vous cherchez l'inspiration ?